feu


feu
Feu, m. Ignis, Aucuns le veulent escrire par oe diphthongue, foeu, comme venant de Focus, Il vient de {{t=g}}phôs,{{/t}} mot Grec qui signifie lumiere, et en vulgaire Grec, Feu.
Prendre les oiseaux de riviere par nuict au feu, c'est à dire, avec une meche ardant faite de vieux drapeaux conficts en suif fondu et entortillez en façon d'une torche, de la grosseur du bras, et d'un pied de long.
Le feu qu'on a mis en quelque lieu, Ignis subiectus.
Feu couvert et qui ne luit point, Ignis sopitus.
Feu qui dure long temps, Lentus ignis.
Un grand feu bruslant une maison, ou autre chose, Incendium.
Feu volage, Petigo, Impetigo, Lichen lichenis.
Le feu sainct Antoine, Ignis sacer, Pusula.
Qui est malade du feu sainct Antoine, Pusulosus.
Allumer le feu, Ignem facere.
Devenir en feu, Ignescere.
S'ils n'eussent assopi et esteinct ce feu, Nisi orientem illum ignem oppressissent.
Il faut faire grand feu et clair, Camino luculento vtendum.
Faire sortir du feu d'une pierre, Excudere, vel excutere scintillam, vel ignem e scilice.
Gaster par feu et destruire, Corrumpere igni.
A feu et à sang, c'est à tout raser sans qu'il en demeure aucune chose, et faire que ce que l'espée ne pourra desfaire, le feu le consume: ainsi dit-on mettre tout à feu et à sang, et publier la guerre à feu et à sang, En l'abbregé des chroniques de France. Charles Duc de Bourgoigne, voulant faire la guerre aux Liegeois, fit crier ban et arriere ban en ses païs, tenant cil qui faisoit le cri, une espée à une main, et une torche à l'autre, signifiant que tout seroit mis à feu et à sang, comme advint, car en la cité de Liege furent faictes les plus grandes cruautez et inhumanitez que jamais furent faictes en ville, dont chronique face mention.
Mettre le feu dedans quelque chose, Ignem subiicere.
Mettre le feu dedans ses ouvrages, Ignem operibus inferre.
Mettre le feu à quelque chose, Incendere, Offerre incendium, Instammare.
Mettre le feu au Capitole, Ignes Capitolio iniicere.
Se garder de mettre le feu au temple en bruslant la ville, Ignem ab aede abstinere.
Mettre le feu aux estoupes, Gliscentem inuidiam accendere. B.
Demander du feu, Ignem quaerere.
Qui est de feu, Igneus.
Toute chose propre à allumer le feu, comme petits esclats, drapeaux en un fusil et semblables, Fomes.
Bois sec à quoy se prend facilement le feu, Igniarium.
Il n'est jamais feu sans fumée, Flamma fumo est proxima.
Un homme qui n'a feu ne lieu, vagabond, Homo sine lare, sine sede, Errabundus.
Nous en avons fait les feuz de joye, Nos hilaria ob eam rem egimus, vel celebrauimus. B.
Feu ardant, ou Coulevrée blanche, Bryonia, Vitis alba.
Feu, adject. Accompagné d'un substantif, signifie defunct, trespassé, comme, Le feu Roy, feu mon pere, Rex, paterve functus vita. Et vient de ce Latin, Defunctus, Par retranchement de la preposition De, et non de focus, comme aucuns estiment, pour autant (selon leur dire) qu'on brusloit anciennement les corps des trespassez. Aussi le pourroit bien extraire de cette tierce personne, Fuit. Qui est du temps passé de la maniere indicative au verbe Sum. Comme feu signifiant en ce sens, a esté, ou fut. c. a vescu et n'est plus.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • feu — 1. (feu) s. m. 1°   Développement de chaleur et de lumière. 2°   Calorique. 3°   Chez les anciens, un des quatre éléments. 4°   Objet de culte. 5°   Feu central du globe. 6°   Incendie ; embrasement. 7°   Toute matière combustible allumée.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • feu — feu·ar; feu; feu·dal·ism; feu·dal·ist; feu·dal·is·tic; feu·dal·i·ty; feu·dal·iza·tion; feu·dal·ize; feu·dal·ly; feu·da·to·ri·al; feu·dum; feu·er·bach·i·an; in·feu·da·tion; sub·in·feu·date; feu·dal; feu·da·tary; feu·da·to·ry; sub·feu; …   English syllables

  • Feu — was previously the most common form of land tenure in Scotland, as conveyancing in Scots law was dominated by feudalism until the Scottish Parliament passed the Abolition of Feudal Tenure etc. (Scotland) Act 2000. [Section 1: The feudal system of …   Wikipedia

  • feu — In Scotland, a manner of ownership. A feu interest in land gives the owner (feuar) an equivalent of a freehold title subject to payment of any annual feu duties and compliance with title conditions. Related links feudal superior dominium plenum …   Law dictionary

  • Feu — (f[=u]), n. [See 2d {Feud}, and {Fee}.] (Scots Law) A free and gratuitous right to lands made to one for service to be performed by him; a tenure where the vassal, in place of military services, makes a return in grain or in money. Burrill. [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • FEU — steht als Abkürzung für: Federación Estudiantil Universitaria, die Föderation kubanischer Universitätsstudenten den ehemaligen Landkreis Feuchtwangen in Bayern, z. B. im Kfz Kennzeichen Forty foot Equivalent Unit, siehe ISO Container Federation… …   Deutsch Wikipedia

  • feu — [fyo͞o] n. 〚Scot for FEE〛 Scot. Law 1. Historical a right to hold land for which the holder must pay in grain or money rather than in military service 2. a right to use land in perpetuity for a fixed annual payment 3 …   Universalium

  • FEU — UK US noun [C] MEASURES, TRANSPORT ► ABBREVIATION for forty foot equivalent unit: a unit for measuring goods transported on ships in containers (= very large metal boxes). One FEU is equal to 25 metric tons or 72 cubic metres …   Financial and business terms

  • feu — [fyo͞o] n. [Scot for FEE] Scot. Law 1. Historical a right to hold land for which the holder must pay in grain or money rather than in military service 2. a right to use land in perpetuity for a fixed annual payment 3. the land so held or used vt …   English World dictionary

  • Feu ! — ● Feu ! commandement marquant le début d un tir …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.